38 500 données : merci aux bénévoles !

Grâce au nouvel outil de saisie en ligne, 38 500 observations du réseau de bénévoles ont été intégrées à la base de données du Conservatoire. Petit tour d’horizon !

(source photo : Freepik )

Publié le 13 juin 2024

En 2023, à l’occasion de l’ouverture du nouveau site internet du Conservatoire, vous avez pu découvrir l’interface de saisie en ligne proposée au Grand Public.

Déjà connu des membres et amis de l’association Floraine, qui en utilisaient une version centrée sur la Lorraine, cet outil permet aujourd’hui à tout un chacun de transmettre facilement des observations botaniques au Conservatoire, qu’elles soient réalisées en Alsace ou en Lorraine.

Entre autres, il permet aux bénévoles des deux associations de botanistes lorrains (Floraine) et alsaciens (Société Botanique d’Alsace), partenaires du Conservatoire, de saisir les données produites lors des programmes d’inventaire « Mailles » organisés en commun chaque année.

Ce sont ainsi 38 500 observations qui ont été saisies sur ce nouvel outil entre son ouverture et la fin de l’année dernière ! Ce chiffre représente environ 40% des données observées en 2023 dans le système d’information du Conservatoire.
Habitués à l’exercice, les naturalistes lorrains ont produit environ 37 000 de ces observations. Leurs homologues alsaciens, quant à eux, ont fait des débuts modestes (mais encourageants !) en en transmettant environ 1500.

L’ensemble de ces données ont été transférées dans le système d’information du Conservatoire au premier trimestre 2024.

Suite à ce transfert, et avant toute rediffusion et tout affichage, ces données doivent être validées :

Concernant les données de 2023, les observations des taxons courants, à validation automatique, et une partie des observations soumises à validation manuelle ont déjà été traitées et sont donc consultables sur la plateforme de consultation et de restitution des données du Conservatoire.

Dans le futur, cette période de validation pourra débuter dès la fin d’année et s’étendre jusqu’à la saison de terrain suivante, au début du deuxième trimestre environ.

En tout état de cause, le Conservatoire profite de cette petite synthèse annuelle pour remercier la centaine d’observateurs bénévoles qui ont parcouru l’Alsace-Lorraine en 2023 et rapporté leurs découvertes via ce nouvel outil !